Introduction

La chute du Ghana au XI°s a occasionné une rivalité entre les États indépendants de la boucle du niger. De cette rivalité le Mali émergea vers la première moitié du XIII°s et devint un grand empire jusqu’à la fin du XIV°s.

  1. Sources de connaissance et origines de l’empire du Mali.

1. Les sources de connaissance de l’histoire de l’empire du Mali.

L’histoire du Mali nous est connue grâce aux écrivains arabes notamment IBN KHALDUN, AL OMARI, IBN BATTUTA et aussi grâce à la tradition orale tenue par les griots de la famille KEITA dont le plus célèbre fut BALLA FASSEKE.

2. L’origine de l’empire.

On sait peu de chose sur l’origine de l’empire. La tradition orale rapporte l’existence de deux royaumes: le royaume de DO et celui de KRI. Ces deux royaumes sous l’action des KEITA vont fusionner pour créer le Mandé. L’un des souverains du Mandé, Naré Famaghan Kéita (1218-1230) entreprit des conquêtes vers le Sud, le Sud Ouest et la rive droite du fleuve Niger. Mais voulant contrôler toutes les régions mandingues et le Ghana, Soumahoro Kanté (1200-1235), roi de Sosso, attaqua et décima le Mandé. Vers 1235, Soundiata Keita fils de Naré Famaghan écrasa l’armée de Soumahoro Kanté à la bataille de Kirina. Il devint ainsi le roi de tout le manding. Il installa la capitale à Niani et entreprit l’organisation du royaume.

  1. Le Mali sous Soundiata Kéita.

1. Qui est Soundiata Keita?

« Naré Famaghan avait plusieurs femmes dont l’une s’appelait Sogolon Konté, surnommée Kédioudou (la vilaine). Cette femme malade donna le jour à un fils malade qui se traîna à quatre pattes jusqu’à l’âge de 7 ans. Il s’appelait Soundiata, ou Mari djata, ce qui signifierait »le lion du Mali ». doublement méprisée par sa co-épouse, Sogolon la vilaine, était au désespoir. Cependant c’est cette infirmité qui valut à son fils d’échapper au massacre des onze autres princes que Soumaoro fit périr impitoyablement après la conquête du Manding. Un jour pourtant, excédé par les bravades du seigneur de Sosso, Soundjata comme aiguillonné par la misère de sa patrie piétinée, décida de se lever pour lui porter secours. Il demanda, dit la légende, une barre de fer pour se dresser sur ces jambes. Cette barre se courba en deux sous son poids au point de se briser. Une autre et une troisième plus forte subirent le même sort. enfin quelqu’un s’écria:  » Donnez-lui donc le spectre de son père pour qu’il se redresse en s’appuyant dessus. » Et c’est en s’appuyant sur l’insigne royal que Soundjata se mit debout ».

Joseph Ki-Zerbo in Histoire de l’Afrique Noire.

2. L’assemblée constituante de Kurukan Fugan.

C’est à Kurukan Fugan que c’est tenue la grande assemblée constituante qui va donner naissance à la constitution de l’empire du Mali. Lors de cette assemblée, Soundiata est déclaré Mansa, roi des rois, empereur du nouvel empire. Tout empereur du Mali devrait être désormais de la lignée de Soundiata et la succession se fera de frère en frère et les princes devraient en première noce épouser une fille du clan des Kondé, clan de la mère de Soundiata.

Les chefs alliés sont confirmés à la tête de leurs provinces et prennent le titre de Farin exceptés les chefs de Néma et de Wagadu  qui portent le titre de roi pour l’hospitalité offerte à la famille de Soundiata. La société fut divisée en clan avec chacun ses droits et ses devoirs . La noblesse fut subdivisée en 16 clans porteurs de carquois symbole de liberté. On avait 5 clans maraboutiques, gardiens de la foi ( les Touré, les Bérété, les Cissé); 4 clans d’artisans et la profession se transmettait de père en fils. les Bozos et les Somonos furent confirmés maîtres des eaux. La parenté à plaisanterie fut instituée.

3. L’exercice du pouvoir.

A la tête de l’empire se trouvait Soundiata entouré de ses compagnons, des différents chefs de guerre et de lettrés issus des familles maraboutiques. L’empire se subdivisait en provinces alliées et en provinces soumises. Au plan militaire, les principales régions abritaient une garnison qui garantissait la sécurité de l’empire.

  1. Les successeurs de Soundiata Kéita.

1. De Soundiata à Sakoura.

Mansa Yérélekon dit Mansa Wulen (1255-1270) succède à Soundiata. Pendant son règne le Tékrour est assujetti. Il effectua le pèlerinage à la Mecque. A sa mort ses frères Ouatiawuli (1270-1274) et Khalifa (1274-1275) occupent tour à tour le trône du Mali. Ils furent considérés comme des souverains médiocres. A la mort de Khalifa c’est Abou Bakr (1275-1285) fils de la soeur de Soundiata qui prit le Trône contrairement à la constitution. Sous son règne, l’empire faillit s’écrouler à cause des intrigues de palais. En 1285, Sakoura un esclave affranchi de la famille royale général d’armée prit le pouvoir. Il agrandit l’empire qui s’étendait désormais depuis l’Atlantique au Ghana du côté de l’occident jusqu’au pays du Tékrour du côté de l’Orient. Il accomplit le pèlerinage de la Mecque mais fut assassiné sur le chemin de retour à Tripoli (Libye).

2. Kanko Moussa (1307-1332)

Il fut l’empereur le plus célèbre après Soundiata Kéita. Il effectua le pèlerinage à la Mecque en 1325 après avoir consolidé les assises du pouvoir impérial. selon le tarikh el fettach, Kanko Moussa aurait accidentellement fait tuer sa mère. Le remord et la crainte du châtiment divin le poussèrent à faire beaucoup d’ aumônes et à entreprendre le pèlerinage de la Mecque. Selon les auteurs arabes, sa suite se composaient de 60000 porteurs et 500 esclaves transportant d’importantes quantités d’or que l’empereur distribuait dans les principaux centres traversés. De la Mecque Kanko Moussa ramena avec lui Abou Ishac Ibrahim Es Saheli. Il est le père du style dit soudanais. On lui doit les mosquées de Gao et de Tombouctou.

Ce pèlerinage a ouvert le Mali sur le monde extérieur. En effet le Portugal, l’Italie, les pays du Maghreb commencèrent à s’intéresser à l’empire pour son or surtout. Au plan littéraire , on assiste à l’éclosion d’une littérature noire d’expression arabe. Au plan religieux, l’islam commença à prendre le pas sur l’animisme divisant du coup la société entre maninkas islamisés et bambara animistes.

  1. Apogée et évolution de l’empire.

Le Mali a atteint son apogée sous le règne de Kanko Moussa. L’empire s’étendait alors du....Lire la suite